REI - LOU vs RM 92 - La fin d'une belle aventure humaine

REI - LOU vs RM 92 - La fin d'une belle aventure humaine

Publié le 29/04/2014

Les Reichel du Racing Métro 92 ont malheureusement chuté en huitième de finale du championnat de France, face à Lyon (28-16). Une défaite qui toutefois n’entache pas la belle aventure qu’ont réalisée les Racingmen, derniers représentants d’une catégorie vouée à disparaitre. (crédit photo : Emilie Manchon)

 

 

Le sort n’était pas avec les Ciel et Blanc ce dimanche face à Lyon. Après une belle saison, les Reichel du Racing Métro échouent en huitièmes de finale face à une équipe lyonnaise solide. Pourtant cela semblait bien commencer. « On a passé le week end ensemble » explique Florent Guichard. « On a vécu des moments forts avant ce match. L'ntraînement du capitaine, le débriefing la veille du match…Il y avait beaucoup d’émotions. On a senti les joueurs très concernés, motivés et en même temps très décontractés ». Car cette rencontre était l’aboutissement de toute une saison, le résultat du travail d’un groupe. Pourtant, cela n’a pas suffi.

 

 

Deux essais dès l’entame

 

Après un mois sans vraie compétition il est toujours difficile de se remettre dans des bonnes conditions. Même si les Ciel et Blanc n’ont pas failli, il leur a manqué le réalisme des phases finales. « Comme prévu on s’est retrouvé avec une équipe de Lyon très physique, avec pas mal de renfort des Espoirs » raconte le coach des avants. « On a fait une entame de match compliqué, avec deux essais encaissés dans les vingt premières minutes ». Les Racingmen ne se résignent pas pour autant et s’accrochent au score. En appliquant leur plan de jeu à la lettre, pierre angulaire de leur belle saison, ils arrivent à marquer et à revenir dans le match juste avant la pause.

 

 

« On n'est pas passés loin, mais les phases finales ne pardonnent pas »

 

La deuxième mi-temps commence avec la même intensité. Soucieux de faire leur retard, les joueurs de Guichard et Compan dominent, mais rien n’y fait. « On se crée trois occasions d’essais franches, qu’on n'arrive malheureusement pas à concrétiser, déplore Florent. On aurait pu inverser la tendance et tuer le match ».

A l’inverse l’équipe de Lyon est criante de réalisme et parvient à monopoliser le ballon pour finalement marquer et prendre le large au score. « On n'est pas passés loin, mais les phases finales ne pardonnent pas, remarque « Guich’ ». Lyon avait un groupe plus pragmatique, qui travaille ensemble depuis trois ans. Avec du recul il y a de la déception, parce que même si Lyon était favori on a réussi à imposer notre rugby avec l’espérance à un moment de renverser la tendance ».

Ainsi s’achève une très belle saison sportive. Car nombreux étaient les joueurs qui ne se connaissaient pas au début de l’année, et qui ont mis sur pied un groupe à créditer de très belles performances sportives. Avec la disparition de la catégorie Reichel, les routes vont inévitablement se séparer, que ce soit joueurs ou membres du staff. C’est la fin d’un cycle, d’une saison, mais aussi d’une belle aventure humaine.


 

Notez cet article

 
 
Tous les articles

Vos réactions

Le 29/04/2014 par cp95
et n'oublions pas le travail des dirigeants qui les ont accompagnés (J-Jacques, Christine, Christiane et Alex) MERCI à eux

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 septembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois