Mombet : ' La formation, c'est dans nos gènes '

Mombet : ' La formation, c'est dans nos gènes '

Publié le 13/02/2014

Le centre de Formation du Racing Metro 92, classé troisième centre au national, est un pilier qui s'inscrit dans la politique du club. Christophe Mombet Directeur du Rugby de la formation, en dit plus sur la formation francilienne.

 

 

Quelle est l’importance de la formation au Racing Metro 92? Quelles en sont les perspectives d’évolution ?


La formation du Racing Metro 92 est l’un des trois piliers qui s’inscrit dans la politique du club. Elle suit trois axes de développement. Tout d’abord, la capacité à fournir des joueurs pour l’équipe professionnelle, c'est-à-dire former, développer et mettre en compétition des joueurs qui pourront demain évoluer en équipe première. Le deuxième point, c’est d’avoir des équipes par catégories qui soient compétitives et qui aillent le plus loin possible au niveau national. Par ailleurs, un de nos objectifs cette année est de qualifier toutes nos équipes jeunes pour les phases finales, cela des cadets jusqu’aux Espoirs. Le dernier point se joue sur le classement des centres de formation, actuellement troisième au national, derrière le Biarritz Olympique et l’ASM Clermont-Auvergne, l’objectif étant de rester sur le podium et de grappiller quelques points pour monter d’un ou deux crans.

 

 

Quelle est la part des jeunes qui intègre le groupe professionnel du club ?

 

L’objectif fixé avec le staff de l’équipe professionnelle et le Président du club, en termes d’intégration de nos jeunes dans le monde professionnel est d’environ 30%, soit cinq joueurs qui puissent sortir au niveau professionnel. Nous sommes évidemment conscients que la concurrence est très accrue dans cette équipe du Racing avec des joueurs de très hauts niveau, mais c’est important que des joueurs Espoirs, du type Jérémie Maurouard ou Xavier Chauvau par exemple puissent alimenter en continue cette équipe professionnelle. Un club de haut niveau comme le Racing Metro 92 s’appuis sur des valeurs, sur l’histoire de sa formation et sur ses jeunes. La formation fait partie de nos gênes et il faut que l’on garde ça, c'est-à-dire former des jeunes qui demain pourront jouer chez les professionnels.

 

 

Quelle est l’étendu du recrutement de ces jeunes ?

 

L’idée, notamment auprès des plus jeunes, c’est d’avoir un recrutement régional. Nous nous attachons à recruter sur le comité régional, qui est le plus important de France, soit 45 000 licenciés, qui nous donne beaucoup de possibilité, beaucoup de joueurs ont un bon potentiel, ici sur l’île de France. L’attrait régional est aussi un plus au niveau de la vie familiale de nos jeunes, car des statistiques ont été sorti traduisant que 90% des jeunes déracinés trop tôt de chez eux (en dessous de 15 ans) sont des échecs. Un centre de formation compétitif et performant, qui garde un fil d’approvisionnement continu auprès de l’équipe professionnelle devient dans le même temps un moteur de motivation pour faire venir des jeunes chez nous.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 06 septembre 17H00

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois