ESP - Finale - Souvenez-vous le 9 octobre dernier

ESP - Finale - Souvenez-vous le 9 octobre dernier

Publié le 10/05/2013

Souvenez-vous lorsque les Espoirs du Racing Metro 92 étaient allés obtenir le nul face au CA Brive sur les terres corréziennes. Deux points qui étaient de bon augure pour la suite.

 

Satisfait malgré le nul concédé dans les dernières minutes de la partie, Adrien Buononato livre ses impressions sur la rencontre de Brive (18-18) mais aussi sur le derby à venir, le week-end prochain, face au Stade Français, pour le compte de la troisième journée du championnat Espoir. 

 

Brive

Il y deux mi-temps. La rencontre s'est déroulée un peu comme nous l'avions prévu. Nous avons débuté la partie avec des joueurs qui n'avaient pas encore eu beaucoup de temps de jeu jusqu'à présent. Nous voulions imposer un gros volume avec notamment un pack léger, capable de produire beaucoup de jeu. Et avec les trombes d'eau, nous avons eu du mal en conquête, le ballon glissait, nous sommes restés dans nos trente mètres, n'avons même pas franchi la ligne médiane. Mais, malgré cela, nous sommes restés très solidaires, défensivement nous ne prenons pas d'essai et rentrons au vestiaire sur le score de 12-3 en leur faveur. En seconde période, des joueurs avec un peu plus de poids et d'expérience sont entrés en jeu. Et d'une stratégie de jouer chaque ballon y compris dans notre camps, nous sommes passés sur davantage d'occupation. Nous avons essayé des choses, ce match était un laboratoire pré-Stade Français. On va continuer sur cette lancée face aux Parisiens, ça nous a bien plu. Beaucoup de choses seront remis en place à cette occasion. La première satisfaction c'est d'avoir tenu bon en défense sans encaisser le moindre essai. La seconde est d'en avoir inscrit deux. L'un sur un ballon porté, l'autre sur un contre. Et, jours après jours, les gars prennent conscience qu'ils ont un rôle à jouer dans cette poule Espoir. Hier, malgré la déception du résultat, les mecs étaient déjà prêts à travailler pour le week-end prochain et la venue à Colombes du Stade.

 

 

La semaine avant le Stade Français

Nous voulons vraiment battre le Stade Français ! Au delà des raisons de concurrence entre les deux clubs, nous voulons nous installer dans les premières places du championnat. Et cette rencontre, dans le cas d’une victoire, nous permettrait de nous installer dans les deux premières positions. Par rapport à nos objectifs de qualification, nous serions impeccables. Si on gagne dimanche, un petit break serait fait avec les prétendants. On ne se prépare pas à jouer le Stade Français, on se prépare à jouer la première place de la poule ! Ainsi on va continuer à peaufiner nos lancements, à travailler sur la prise de risques et d’initiatives des joueurs. On n’a pas envie que l’événement les rende timoré. Bien au contraire ! Nous les voulons enthousiastes et spontanés ! Là où l’on a progressé, c’est dans notre capacité à adapter notre stratégie en fonction des conditions et de l’adversaire. Nous faisons également moins de faute. C’est de bon augure.

 

 

Un groupe et non des individualités

Il n'y a pas un joueur, seul, qui fera la différence. On a des joueurs capables de créer ce petit truc, des mecs tranchants. Mais on s'appuie davantage sur un collectif huilé, sur ce projet commun dans lequel tout le monde a sa place. Nous n'avons pas une marge énorme mais lorsque chacun s'applique à jouer sa partition ça donne un ensemble cohérent. Mais on l'a vu hier, tout le monde n'est pas encore au même niveau. Nous avons des joueurs à potentiel mais qui doivent l'affirmer. On compte sur chacun d'eux pour apporter de la concurrence. On a besoin de tout le groupe.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 06 septembre 17H00

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois