actuImage.php

RM 92 vs CO - Labit : ‘ Nous étions venus pour ça ’

RM 92 vs CO - Labit : ‘ Nous étions venus pour ça ’

Publié le 05/05/2013

Heureux de recevoir à domicile pour le barrage du Top 14 malgré la défaite face au Racing (29-28), Laurent Labit a souligné devant les journalistes la première mi-temps compliquée des siens, absents pendant quarante minutes. Une attitude qui n'a pas plu à l'entraîneur Castrais à ce niveau de la compétition.

 

 

Laurent, malgré la défaite de Castres, êtes-vous satisfaits ?

 

Bien sûr, nous sommes grandement satisfaits du résultat final, nous étions venus ici pour cela. Nous avions promis à nos supporters de ne pas faire nos adieux lors du match à Pierre-Antoine contre Mont-de-Marsan et nous leur avions donné rendez-vous la semaine prochaine donc nous avons tenu parole même si le contenu du match ne nous satisfait qu’à moitié. Une première mi-temps vraiment indigeste pour nous où rien n’allait par rapport à ce que nous avions défini et prévu de faire. Dès l’entame de match, le coup d’envoi va directement en touche et ensuite, nous avons une première période très difficile. On s’en sort très bien à la mi-temps car le Racing a eu bon nombre d’occasions qu’il n’a pas su convertir. Le fait qu’il nous laisse un petit peu dans le match, après un recadrage en règle à la mi-temps, nous a permis de revenir, de mieux gérer la seconde période et de finir à un point alors que je pense que nous avions la possibilité de gagner le match.

 

 

Il y a clairement eu une mi-temps pour chaque équipe, comment expliquez-vous cette première période compliquée pour vos joueurs ?   

 

Oui… Si je veux être gentil avec mes joueurs je vais dire que comme nous étions face au vent en première mi-temps, nous étions en difficulté mais… Je pense qu’à ce niveau de la compétition quand les deux équipes ambitionnent d’aller le plus loin possible et de viser le titre, on ne doit pas se contenter, parce qu’il y a un peu de vent de face, de produire la première mi-temps que l’on a produite aujourd’hui. Bien sûr, peut-être que le vent a aidé un peu en fin de match pour couper les jambes des Franciliens, sur le jeu au pied qu’on leur proposait et qui les obligeait à remonter les ballons. Mais je pense que la première mi-temps, ce n’était pas la faute du vent.

 

 

Une victoire particulière face au groupe que vous entrainerez la saison prochaine, comment voyez-vous cette nouvelle saison ?

 

Nous allons déjà essayer de très bien finir pour nous. On est au Castres Olympique jusqu’au 30 juin et l’objectif que l’on avait tout au long de la saison, c’est de revenir là où nous avions échoué la saison dernière, où l’on avait la possibilité d’emmener nos supporters au Stade de France. Malheureusement, face au voisin toulousain, nous avions échoué. Donc on est reparti cette saison en se disant qu’il fallait que l’on prenne rendez-vous à ce niveau là de la compétition pour essayer de progresser. On est dans les clous aujourd’hui. Nous aurons un barrage à domicile face à notre grand complice des barrages parce que cela va faire trois fois d’affilé que l’on joue Montpellier à ce niveau. On sait à quoi s’attendre. On aura le temps de regarder pour la saison prochaine. Aujourd’hui, je crois qu’il faut aussi laisser travailler les gens en place et je ne me fais pas de souci pour le Racing parce qu’ils l’ont prouvé cette saison, je pense que cette année, c’est une équipe qui a été plus à l’aise à l’extérieur et qui a un profil d’équipe pour se déplacer. Je pense qu’ils ont des chances pour aller inquiéter Toulouse en ce moment.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois