actuImage.php

RM 92 vs AB - Garder le cap

RM 92 vs AB - Garder le cap

Publié le 15/02/2014

A huit journées de la fin de la phase régulière, alors que le Racing Metro 92 bénéficie du retour des ses joueurs internationaux, la réception de Bayonne aujourd'hui (18h30) s'annonce comme une nouvelle étape cruciale de la saison des Ciel et Blanc. (Crédit photo : Marc Mittoux)

 

 

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas dans le Top 14. Après un weekend de doublon avec le Tournoi des Six Nations où, quoique privé de ses sept internationaux, le Racing Metro 92 a arraché le nul à Perpignan (19-19), pour la réception de l’Aviron Bayonnais cette semaine les Ciel et Blanc a pu récupérer tous ses joueurs.

 

Un détail qui pèse de tout son poids dans la course à la qualification. Car, ayant enclenché la vitesse supérieure lors de la victoire éclatante (25-5) face au Stade Toulousain il y a trois semaines, entre deux parenthèses internationales le club des Hauts-de-Seine jouira de nouveau de l’intégralité de son effectif. Aussi Dimitri Szarzewski notre capitaine et Maxime Machenaud, tous deux très en vue lors des victoires du XV de France face à l’Angleterre et l’Italie, reprennent leur place de titulaire en Ciel et Blanc. L’ouvreur irlandais Jonny Sexton, auteur de 27 points lors des deux succès du XV du Trèfle, sera sur le banc des remplaçants, aux côtés du demi de mêlée du Pays de Galles et ex-Bayonnais, Mike Phillips. 

 

Même si Jamie Roberts et Dan Lydiate, très sollicités par le XV gallois lors des deux premières journées du Tournoi, ont été mis au repos pour la réception de Bayonne, les Ciel et Blanc peuvent se réjouir aujourd’hui du retour de l’international Wenceslas Lauret. Absent depuis deux mois suite à une blessure à la cuisse, Lauret revient comme titulaire à l’aile de la troisième ligne, palliant l’absence d’un autre international Bernard Le Roux, victime d’une commotion cérébrale lors de la victoire française face à l’Italie au Stade de France dimanche dernier.

 

Nul doute que les entraîneurs Laurent Labit et Laurent Travers auront besoin de tout ce beau monde pour frapper un grand coup à Yves-du-Manoir. Dans un classement extrêmement dense, où dix équipes peuvent encore se qualifier, et cinq sont encore menacées de relégation, les Ciel et Blanc se doivent de reprendre leur jeu là où ils l’ont laissé contre Toulouse le 25 février dernier.

Mais ils se doivent aussi de garder le même cap au niveau de l’abnégation et l’esprit collectif si cruciaux pour accrocher une place dans le wagon de tête.

 

Selon Laurent Travers, le co-entraîneur des Ciel et Blanc, tout va se jouer dans la tête : « On est dans une phase de championnat où chaque point sera très important et c’est l’équipe qui va craquer mentalement qui va avoir du mal à s’en sortir, » assura-t-il. C’est au mental que ça va se jouer. »  

D’où l’importance de l’expérience et du sang-froid des internationaux. « Il ne nous reste que huit journées pour se qualifier, conclut Travers. On n’a plus droit à l’erreur. »

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois