En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

MdM vs RM 92 - Souviens toi l'hiver dernier

MdM vs RM 92 - Souviens toi l'hiver dernier

Publié le 13/04/2013

Le Racing Metro 92 retrouve Mont-de-Marsan son bourreau du mois de novembre, ce samedi (20h40) au stade Guy Boniface pour le compte de la 24ème journée de Top 14. Une rencontre que les joueurs veulent avant tout remporter pour rester dans la course à la qualification mais aussi pour enterrer définitivement la défaite concédée au match aller. (Julien Poupart : Attitude Rugby).

 

 

10 novembre. Les têtes sont basses, les cœurs meurtris. Le stade Yves du Manoir de Colombes se vide sans que personne ne puisse expliquer ce qu'il vient de se passer. Voilà, les Ciel et Blanc ont perdu et il n'y a pas grand chose à redire. Si. Les Landais ont été les plus forts, les plus convaincants. « On a eu la honte sur nous, surtout dans le contenu, vitupère Sébastien Descons. Mais attention, il ne faut rien enlever aux Montois. Eux méritaient la victoire ». C'est vrai. Ils méritaient, eux aussi qui ont tant galéré en ce début de saison, de connaître l'allégresse si enivrante d'un beau succès.

 

13 avril. Les Ciel et Blanc se rendent dans les Landes. Le Racing espère mettre aux oubliettes, une fois pour toute, cette marche sur laquelle ils avaient trébuché cinq mois auparavant. Depuis, les choses ont changé. « Il nous avait fait mal, en convient le demi de mêlée francilien. Mais sans doute que ce mal fut bénéfique pour la suite. Nous nous sommes alors dit des choses ». « Au moment de cette défaite, nous avions la tête sous l'eau, concède Camille Gérondeau. Elle a été un électrochoc. La différence c'est que nous sommes plus une équipe qu'au moment de la défaite. Aujourd'hui, nous avons trouvé notre jeu ». Mont-de-Marsan qui espérait, encore à l'aller changer le cours de sa saison, a vu celle-ci choisir pour elle : ce sera le Pro D2, malgré tout le courage et l'abnégation des Jaune et Noir. Le Racing, lui, a évolué, changé, jusqu'à se gargariser d'une belle série de neuf victoires consécutives. Celle-là même qui a relancé les hommes de Gonzalo Quesada dans la course à la qualification.

 

Alors, un sentiment de revanche sommeillerait-il dans le camp Racingman ? « Aucune vengeance n'est à prendre », assure le troisième-ligne aile. « La défaite est loin, nous n'en parlons plus », enchaîne Descons. Tout est dit, place au match, place au jeu. « Il faut rester dans la dynamique, avance Gonzalo Quesada. Une victoire pourrait nous permettre d'entrer dans les objectifs. Cela passera par le jeu. Au contraire, si l'on perd, ce sera très compliqué pour la suite. Mais je sens l'équipe impliquée, concentrée et mobilisée ».

Plus que jamais, les Ciel et Blanc ont les cartes entre leurs mains. « Ils ne nous donneront pas la victoire, s'assure Descons. Ils connaissent l'issue de leur saison et ont certainement à cœur de cueillir à froid un gros en cette fin de Top 14. À nous de nous mettre au diapason du Stade Toulousain ». « Il faut aller gagner si l'on veut accéder à nos objectifs, argue Gérondeau. On a certaines certitudes dans notre jeu. On connait la valeur et le courage de cette équipe. Mais, pour nous, les trois prochains matchs sont des rencontres de phase finale. Nous sommes dans l'obligation de les gagner et ainsi ramener le maximum de points ». Pour cela, il faudra se souvenir d'un certain soir de 10 novembre. Les Ciel et Blanc aiment – ou détestent, c'est selon – à se rappeler que cette saison a sans doute débuter lors de cette défaite. Et l'affirment, toujours : il faudra entrer sur le terrain avec cette envie et cette humilité qui caractérise le groupe Racingmen depuis ce fameux soir...

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois