FCG vs RM 92 - L.Labit : 'Les joueurs sont excités, impatients de rejouer'

FCG vs RM 92 - L.Labit : 'Les joueurs sont excités, impatients de rejouer'

Publié le 13/03/2014

À dix jours d’une rencontre cruciale au Stade des Alpes, Laurent Labit, co-entraîneur du Racing Metro 92, se réjouit de l’état d’esprit de ses troupes. Il dévoile les raisons de la mise au vert prévue la semaine prochaine avant d’affronter Grenoble. (Crédit photo : Fabrice Aygalenq // Attitude Rugby) 

 

 

 

Laurent, on s’est quittés un soir de victoire contre Castres (25-15) à Colombes. À mi-chemin entre le prochain match à Grenoble quels sont les enseignements de ce succès ?

Si le match de Castres a amené beaucoup de satisfactions il a aussi validé beaucoup de bonnes choses qu’on sentait depuis quelques semaines. En termes de jeu d’abord, à la fois en attaque et en défense. C’est encore un match où on n’a pas pris d’essais, et on en a marqué deux, avec la possibilité d’en marquer un troisième. C’était positif aussi dans l’état d’esprit : on a senti tous les joueurs impliqués, concernés, même ceux qui n’ont pas été sur le terrain.  On a senti dans le vestiaire après le match que quelque chose se passait, quelque chose se dégageait de ce groupe.

 

 

 

Depuis, il y a eu la semaine de vacances.  Cette coupure a-t-elle fait du bien aux joueurs ?

Oui, je crois que tout le monde avait besoin de souffler un petit peu. Mais cette semaine à l’entraînement on a retrouvé les joueurs avec beaucoup d’enthousiasme, beaucoup de fraîcheur. En principe, des semaines où il n’y a pas de match le weekend, c’est très dur à gérer, il faut pousser les joueurs un petit peu. Mais là, on a l’impression qu’on est dans une semaine où on aura un match samedi. On sent de l’excitation, on a l’impression que les joueurs sont excités, impatients, ils ont envie de rejouer à nouveau, et de reprendre. Et ça c’est très positif. 

 

 

 

D’ailleurs, à dix jours de l’échéance, comment faites-vous cette semaine pour préparer Grenoble ?

On travaille nos systèmes de jeu offensif et la circulation des joueurs. On insiste sur tous les détails de jeu, offensivement et défensivement, ainsi que la conquête. Il y a aussi le travail physique et la musculation qu’on peut densifier cette semaine, ce qui nous permettra de travailler un peu plus sur le détail et la fraîcheur la semaine prochaine.

 

 

 

Exceptionnellement, vous avez décidé de partir dès mercredi prochain pour préparer le match. Pourquoi cette mise au vert ?

Parce que c’est un match très très important ! Les deux rencontres qui arrivent, Grenoble puis le Stade Français, sont bien entendu cruciales. Mais surtout Grenoble vient juste après le Tournoi des Six Nations, et ça nous permet de partir avec l’ensemble du groupe, de vivre entre nous pendant trois jours, créer des liens, pour que les joueurs puissent discuter entre eux, échanger, se reposer. Après cette coupure internationale avec neuf ou dix internationaux toujours partis, il faut aussi que le groupe se retrouve avant ce grand rendez-vous du Stade des Alpes ! 

 

 

 

Justement, dans quel état d’esprit allez-vous aborder le déplacement à Grenoble ?

C’est clair : on est obligés d’aller là-bas avec l’ambition de remporter le match. Il reste cinq journées, on est en retard par rapport aux six qualifiés et on n’a que deux points d’avance sur les Grenoblois. C’est forcément un concurrent direct, donc on prépare ce match avec le plus grand des sérieux. On sait qu’on aura en face de nous un adversaire qui lui aussi veut goûter aux phases finales. Bien sûr ça va être un match difficile, mais je crois qu’on a les moyens et les joueurs pour faire un résultat à Grenoble.


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 06 septembre 17H00

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois