actuImage.php

CAB vs RM 92 - Bannir la défaite

CAB vs RM 92 - Bannir la défaite

Publié le 21/12/2013

Défaits par les Harlequins ces deux dernières semaines et quasiment éliminés de la compétition européenne, les Ciel et Blanc du Racing Metro 92 retrouvent le TOP 14 ce samedi à Brive (18h30). Et pour regoûter à la victoire, les Franciliens ont ciblé le secteur offensif comme vecteur d’amélioration. (Crédit : Juien Poupart // Attitude Rugby).

 

 

Depuis le début de saison, c’est toujours un peu la même rengaine, le même discours qui vient dénoncer ce manque de finition, finalement préjudiciable aux résultats. « L’envie de bien faire induit de la précipitation, analyse Juan-Martin Hernandez. Il ne faut pas dramatiser mais se poser les bonnes questions ». Le Racing Metro 92 a repéré ce manque et travaille en conséquence. « Il n'y a pas de doute, il y a un constat, garantie Laurent Travers. En défense nous sommes mieux. Il nous faut plus de vitesse dans nos actions offensives. Par moment, oui, il y a un décalage entre l'entraînement et le match. Aujourd'hui, on ne joue pas comme on s'entraîne ».

 

Car avec treize essais inscrits en autant de rencontres de TOP 14 cette saison, les Ciel et Blanc affichent l’avant-dernière attaque du championnat. Mais ce chiffre fait oublier les nombreuses actions qui, au fur et à mesure des matchs, ont été manquées pour un seul petit geste. Le Racing a démontré à plusieurs reprises cette saison qu’il pouvait mettre à mal n’importe quelle arrière garde et il suffit de se rappeler des dernières minutes à Londres, face aux Harlequins le week-end dernier, pour aller dans le sens des Franciliens. « On aimerait bonifier nos actions, cela aurait simplifié les choses, il faut ce déclic, certifie Fabrice Estebanez. Il faut mettre les occasions au fond ».

 

 

« Il faut que l'on sorte vidé du match ! »

 

 

De retour à Amédée Domenech, l’ancien briviste veut avant tout « sortir du terrain avec la sensation d'avoir tout tenté, d'avoir été dans la bataille. Même sans le résultat, il faut que l'on sorte vidé du match ! ». Et face au CA Brive, qui a infligé de sérieuses défaites à quelques concurrents directs des Franciliens aux barrages, il s’agira de « bien travailler en défense, exige l’autre ancien corrézien, Davit Khinchagishvili. C’est la première chose. Je connais bien cette équipe et ses qualités offensives ».

 

La première partie de saison déjà derrière eux, les Ciel et Blanc ont conscience que les matchs qui arrivent pourraient déterminer la suite de la saison. « Notre fierté en a pris un coup, regrette Estebanez. On se remet en question. Je vous promets que le groupe sait ce qu'il veut faire ». À commencer par proposer du contenu cet après-midi à Brive pour engendrer de la confiance et « bannir ce mot défaite, conclu Travers. Il fait mal au ventre ».

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 21/12/2013 par Raf
Fabrice, voilà les mots qu'il faut : "sortir vidé du match", tout donner, se battre, du combat...... Aux autres arrêtez de philosopher. Je ne crois pas à la chance, alors je ne vous souhaite pas bonne chance. Serrez les dents et foncez, vous soignerez vos douleurs après la victoire. Allez Racing

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois