actuImage.php

Barrage - Clap de fin

Barrage - Clap de fin

Publié le 10/05/2013

Le Racing Metro 92 s'est incliné lors du match de barrage qui l'opposait au Stade Toulousain ce vendredi au Stadium de la ville rose (33-19). Le double champion en titre connaitra donc sa vingtième demi-finale en autant de millésime. Pour les Ciel et Blanc, la saison 2012-2013 se termine, eux qui auront tant donné lors de cet exercice. (Crédit : Julien Poupart).


 

Deux heures avant le coup d'envoi, et quelques minutes avant le départ vers le Stadium, les Ciel et Blanc s'étaient donnés rendez-vous, une dernière fois, pour se retrouver dans leur hôtel. L'atmosphère y était alors déterminée, pleine de rigueur. Chacun entrait dans la rencontre à sa façon. Certains avec les casques aux oreilles quand d'autres s'échangeaient des regards qui en disaient long sur l'envie qui régnait dans le groupe. Rien ne pouvait éloigner les Ciel et Blanc de leur souhait d'écrire une nouvelle page de la longue histoire du Racing écrite depuis plus de 130 printemps. Seuls les straps déposés par les kinés sur les cuisses des Franciliens venaient interdire le silence de devenir roi. Et puis Gonzalo Quesada prit la parole. Ce sera sa dernière causerie d'avant-match. « Ces moments sont importants. On en a chié, alors profitez en. (…) Faite le ce soir, en équipe, pour les potes ! ».


 

Et s'il fallait (re)mettre le Racing dans l'ambiance, le Stadium incandescent, et le Toulouse de Dusautoir, s'en chargeaient dès le coup d'envoi. Pénalisés suite à une mêlée et plusieurs temps de jeu, les Ciel et Blanc voyaient Luke McAllister ouvrir le score de son pied droit. Le Stade Toulousain enchaînait et mettait la pression sur l'arrière garde francilienne qui ne cédait pas pour autant. Cette défense qui tout au long de la saison aura été l'une des principales forces du Racing continuait de l'être face au double champion de France en titre qui sortait d'une victoire bonifiée de huit essais face à Grenoble le week-end dernier. Et comme si de rien n'était, on entendait les supporters racing(wo)men, venu(e)s faire le déplacement en Haute-Garonne, donné(e)s, petit à petit, un peu plus de voix au rythme que les Ciel et Blanc revenaient dans la partie. Une pénalité de Jonathan Wisniewski, puis deux, et voilà que le Racing se retrouvait devant au tableau d'affichage. Mais c'était sans compter sur Gaël Fickou qui, au quart d'heure de jeu, concrétisait la domination de sa formation.

 

 

Une page se tourne


 

Le Racing peinait en témoignaient les deux passes après contact mal négociées de Juan-Martin Hernandez qui bénéficiaient aux Toulousains. Un ouf de soulagement traversait alors le XV Ciel et Blanc qui remédiait à ses faiblesses lorsque Masi Matadigo allait aplatir dans l'en-but du Stadium. Toulouse fléchissait, comme si la confiance avait changé subitement de camp. Mais, revenus à égalité, les Franciliens voyaient les hommes de Guy Novès prendre l'avantage sur le fil en ce premier acte grâce à un nouveau but de l'ouvreur néo-zélandais.


 

Et le Stade, lui qui sait si bien faire lorsque les confrontations sont à élimination directe, démarrait le second acte tambour battant. Des offensives qui échouaient au gré de l'agressivité proposée par les Racingmen mais qui étaient récompensées par une pénalité de McAllister, encore. Les Toulousains n'en démordaient pas, enchainaient et c'est Louis Picamoles à la suite d'un groupé pénétrant qui s'envoyait dans l'en-but francilien. Dur pour le Racing. Mais ce millésime 2012-2013 ne lâche pas. Et à la suite d'une percée d'Hernandez, Henry Chavancy, bien servi par l'arrière argentin, répondait au troisième-ligne du XV de France.


 

Mais le travail d'usure des Stadistes aura finalement fini par payer. Le Racing échoue pour la quatrième fois consécutive lors de son premier match de phase finale. Les Ciel et Blanc n'auront pas à rougir de leur prestation, eux qui ont tant donné lors de ce barrage et tout long de la saison. Une page se tourne. Clap de fin.

 

 

Retrouvez la feuille de match ici.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 13/05/2013 par M92
Je rejoins Rugbydefrance, pour avoir été élévée au "biberon Rugby", (à l'époque le tournoy était à YDM) quel dommage de ne pas voir plus de joueurs français dans les clubs, la préparation d'une équipe nationale se fait sur le long terme, alors dans le paysage actuel comment va faire PSA pour préparer une équipe forte et cohérente pour la CDM 2015 ? Pour ce qui est du dernier match du RACING, j'étais devant la télé (obligation professionnelle oblige) mais j'ai poussée avec les supporters sur place, et quelle tristesse de voir que le coeur y était mais pas la résistance - et pour répondre à certains, il va fallir se coltiner sa majestée HERNANDEZ et ses passes foireuses, ses touches à l'a "peu prés". Merci à tous les joueurs pour cette belle fin de saison, bonnes vacances et revenez nous en pleine forme pour une nouvelle année riche en émotions. P.S. Jonathan, on pourrai avoir des nouvelles quand le bébé sera arrivé ?
Le 12/05/2013 par rugbydefrance
le rugby peut-être,mais pas le rugby français!!! Là on va droit dans le mur et en klaxonnant! Mais pas grave, toulon ou le racing seront champions de france, non? Et le peuple sera content......... Mais les bleus seront éliminés au 1er tour en 2015!
Le 12/05/2013 par Colombus
@rugbydefrance le rugby a toujours été le reflêt de la société. Sport de village , avec les filous derrière et les gros devant au début du siècle, le rugby s'est mondialisé, à l'image de l'économie , avec des Georgiens piliers, des ouvreurs britanniques et des 3/4 argentins. Le vrai risque du rugby, c'est la "bulle" financière. A l'heure du retour sur investissement, il y aura des grincements de dents (surtout avec un euro moins fort). Et encore le rugby s'adaptera. Et voili, et voilou...
Le 12/05/2013 par rugbydefrance
vu le recrutement de l'annee prochaine, lorenzetti rejoint boudjellal dans la destruction du rugby français! Vous serez les premiers à gémir ici en vous en prenant au selectionneur de l'équipe de France quand on se fera battre régulièrement par les italiens!! Plus de 10 français et que dire de la 2ème ligne??
Le 12/05/2013 par budtoyoyo
bonjour à tous, je ne pense pas etre secteur, je vis à bordeaux et continu à soutenir le club de mon cœur, mon directeur est fan de Clermont et mon PDG est fan de toulouse je reconnais quand on joue mal!!! ce que je comprend pas c'est les éternelles Critiques, on est quand même dans les 6 premier du top 14, on est encore qualifie pour la h cup, on à la meilleur défense du championnat et le PAC le plus puissant. dans la vie il y a des gagnanst et des perdants, JE PREFERE VOIR LE VERRE A MOITIER PLEIN!!!! bonne vacances aux joueurs et UN GRAND MERDE AU ESPOIR POUR LEUR FINAL vive le racing
Le 12/05/2013 par Colombus
Mer-ci, mer-ci, lo-ren-zet-ti! mer-ci,mer-ci, Lo-ren-zet-ti ! Mer-ci, mer-ci Lo-ren-zet-ti !Je me suis régalé à suivre l'itinéraire mouvementé de notre club. Evidemment nous sommes tristes. On va profiter des vacances pour supporter à bloc la belle équipe composée pour la saison prochaine. Merci à Berbizier pour ce qu'il a apporté au club. Merci aux joueurs qui s'en vont. Et surtout, merci à vous président !
Le 12/05/2013 par flaubert
Je viens de revoir le match,quelle catastrophe cette deuxième mi-temps! Et les schistera d'hernandez!! Du grand n'importequoi!!!
Le 12/05/2013 par parigot
Il va encore falloir se recoltiner hernadez l'année prochaine je suppose?? Quand je pense que germain a fait banquette toute la saison!!
Le 12/05/2013 par ceusette
Petite précision: mon unique désir est que le Racing remporte le fameux bouclier, et j'aurais soutenu à fond mon équipe à Colombes! Voire jusqu'au Stade de France! donc, en ce qui me concerne, je ne me considère pas comme un "pseudo supporteur", mais essaie juste de comprendre notre défaite. Sinon, bravo à Quesada et son staff qui ont bossé dans des conditions pas évidentes. et bonne chance à nos prochains entraîneurs et joueurs!
Le 12/05/2013 par bertrand
je souhaite de très bonne vacances aux joueurs et à une bonne partie du staff (nos entraîneurs étant encore en compétition). Rendez-vous l'année prochaine avec je l'espère une bonne dynamique et du spectacle à Colombes. Allez Racing

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois