SF vs RM 92 - Quesada : ‘Des derbys d’une énorme intensité’

SF vs RM 92 - Quesada : ‘Des derbys d’une énorme intensité’

Publié le 20/04/2013

À une journée du derby face au Stade Français au Stade de France (16h10) comptant pour l'avant dernière levée de la saison régulière, Gonzalo Quesada a confié ses envies et ses craintes avant de jouer ce match décisif pour les siens en vue d'une place dans les six premiers du Top 14.

 

 

Gonzalo, ce derby est-il le plus important en vue de la qualification pour les barrages ?

 

Nous sommes enfin face à un match qui peut nous amener la possibilité de réussir notre principal objectif : être dans les six premiers. Rien que pour ça c’est une grosse rencontre avec énormément d’enjeu. Nous avons fait beaucoup d’efforts pour arriver dans cette situation-là et cette semaine, nous avons fait passer le message qu’il ne fallait pas rater cette occasion.

 

 

Pensez-vous pouvoir terminer quatrième et disputer le barrage à domicile ?

 

Je me retrouve dans une situation difficile à gérer car nous n’avons pas encore réussi notre premier objectif. J’ai toujours présenté notre saison sur certains moyens que nous allions mettre en place et les obstacles que nous allions avoir pour arriver à notre premier objectif.  Le problème c’est qu’il faut toujours regarder l’objectif derrière mais si nous perdons de vue le premier nous pouvons très vite rater les deux donc aujourd’hui, je pense qu’il faut absolument gagner ce match pour entrer dans les six. Il serait très médiocre de notre part de se dire que si l'on arrive à gratter un point, c'est bon, nous serons dans les six et nous pourrons nous dire que la saison est sauvée. C’est une vision très médiocre à mes yeux et pas assez ambitieuse de notre saison, de notre potentiel. Nous pouvons perdre ces deux matchs, cela ne serait pas honteux, ni illogique. Perpignan pourrait également gagner ses deux matchs et notre saison s’arrêterait le 4 mai. Nous avons absolument besoin de gagner dimanche, au moins de marquer un point pour être dans les six et ensuite tout est permis. Évidemment qu’il faut se donner les moyens d’aller le plus loin possible.

 

 

Selon toi, le Stade Français est-il un gros du championnat ?

 

Nous avons été obligé avec tout ce que nous avons traversé cette saison de considérer toutes les équipes comme de gros adversaires. Et ce n’est pas de la langue de bois car celui qui était dernier à l’époque nous avait battu à la maison. Ensuite quand on voit les matchs que donnent ces derbys, à chaque fois ce sont des rencontres avec une énorme intensité et beaucoup d’enjeux pour les deux clubs. C’est un match que chacun ne veut absolument pas perdre. On ne risque pas de tomber face à un Stade Français qui passe à côté de son match. Même s'ils auront un ou deux joueurs au repos ou conserver pour l’Amlin Cup, on se retrouvera face à une grosse équipe du Stade Français. Ils auront un seul objectif, c’est de nous battre déjà pour bien finir leur saison de Top 14 et si tant qu’à faire ils peuvent couper notre dynamique, c’est un double objectif intéressant pour eux.

 

Encore une fois quand on parle de cette belle dynamique, de ce bon groupe, on le doit beaucoup à Pascal Valentini et son équipe de préparateurs physiques qui ont fait qu'aujourd'hui nous avons une équipe très performante physiquement et avec du monde de disponible. Aussi à nos deux kinés, Laurent Hubert et François Rivier, qui font un énorme travail car aujourd'hui des trois blessés aux ligaments croisés, Dambielle et Vulivuli postulent aujourd'hui. Même si nous ne voulons prendre aucun risque, si nous avions besoin d'eux, ils pourraient jouer. Je tiens vraiment à les remercier car si on a aujourd'hui une belle fin de saison c'est surtout grâce à Pascal Valentini et son équipe, et aux kinés qui font un travail remarquable.

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois