actuImage.php

REI - RM 92 vs BO - Javaux : ' Une grosse envie d’être à dimanche '

REI - RM 92 vs BO - Javaux : ' Une grosse envie d’être à dimanche '

Publié le 25/04/2013

A trois jours d’affronter le Biarritz Olympique pour le compte du Huitième de finale du championnat de France Reichel, Maxime Javaux, demi-d’ouverture des Ciel et Blanc s’est confié. Le plus toulonnais des Racingmen a souligné la sérénité et l’humilité avec laquelle le groupe aborde ce match décisif pour l’avenir de leur aventure Reichel. (Crédit Photo : BJ Rugby)

 

 

Maxime, le huitième de finale a lieu dimanche, un match très attendu par le groupe…

 

Oui totalement ! Depuis le 15 janvier nous savons qu’on y est et du coup on attend que ça, nous sommes ultra-motivés pour ce match.

 

 

Comment sens-tu l'équipe avant cette rencontre ?

 

Je sens bien le groupe parce que malgré qu’on ait su qu’en début de semaine que la rencontre était décalée à ce week-end, nous avons tout de même réussi à nous préparer normalement. En plus, nous avons eu de très bonnes conditions d’entraînement cette semaine avec ce beau temps sur Paris, ce qui est étonnant (Rires). Pour l’instant, ça sent bon !

 

 

Justement, le décalage du match, l’annulation du stage prévu ce week-end, ont-ils eu une incidence sur la préparation ?

 

Non, non, déjà dans les têtes cela n’a rien changé. Cela nous fait juste chier car nous avions prévu de partir en stage, de nous préparer sur deux semaines. Mais maintenant, c’est pareil, il va falloir gagner dans tous les cas que ce soit cette semaine ou la semaine prochaine.

 

 

 

"Nous n'y réfléchissons pas pour l'instant, peut-être que cela va monter ce soir ou demain..."

 

 

 

Ce changement de programme peut-il vous pénaliser et influer sur l’issue de la rencontre ?

 

Non justement je pense que cela nous permet de rester dans le rythme du match contre Lyon qui remonte à pas si longtemps. C’est le point positif de pouvoir enchaîner, de rejouer rapidement sans avoir une grosse coupure. Après, ce qui est chiant, c’est qu’il y a des joueurs blessés qui ont fait toute la saison et qui ne vont pas pouvoir jouer ce match. Heureusement, nous jouons en décalé avec les Espoirs donc nous allons pouvoir renforcer certains postes où il y a des blessures. Dans tous les cas, ce seront des mecs qui ont déjà joué avec nous dans l’année.

 

 

Biarritz, une première pour le groupe, comment avez-vous préparé ce match contre un adversaire inconnu ?

 

Eh bien, cela fait bizarre de se préparer sans vidéos de matchs, sans contenus sur l’adversaire, sans rien. Du coup, nous travaillons nos points forts, les détails... Nous nous confortons là-dessus et puis comme d’habitude on bosse, on bosse, on bosse pour être prêt dimanche.

 

 

Un match à élimination directe, est-ce qu’il y a une saveur particulière, une appréhension au sein du groupe ?

 

C’est sûr que c’est un gros match. Après, personnellement, je n’y pense pas, je prends le match comme il vient, comme une rencontre de la saison. Nous n’y réfléchissons pas pour l’instant, peut-être que ce soir, ou demain, ça va monter un peu mais bon… Nous ferons les calculs à la fin. Pour ma part, c’est mon premier match de phase finale, je n’en ai jamais vécu. Je n’ai pas d’approche particulière juste une grosse envie d’être à dimanche.

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois