En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

REI - RM 92 vs BO - Guichard : ‘Nous aimons ces joueurs’

REI - RM 92 vs BO - Guichard : ‘Nous aimons ces joueurs’

Publié le 28/04/2013

À 15h, les Reichel débuteront leur huitième de finale du championnat de France à Saint Maixent l’Ecole. Le premier sous les couleurs du Racing pour beaucoup d’entre-eux mais aussi pour Florent Guichard. Comment prépare-t-on le rendez-vous de toute une saison ? L’entraîneur Ciel et Blanc, avec Xavier Pujos, se confie. (Crédit Photo : Florent Guichard)

 

 

« On y est ! ». L’horloge est bloquée sur 15h. L’heure du Huitième de finale tant attendu par les Reichel du Racing et le staff. « C’est l’aboutissement de toute une saison. Le groupe s’est construit dans plein de choses et souvent dans l’adversité, raconte Florent Guichard. Nous avons notre cerise sur le gâteau avec cette phase finale. Beaucoup de joueurs vont la découvrir, moi aussi car ce sera ma première au club. C’est très excitant ! ». Mais avant l’excitation, il y a eu la stupéfaction. Mardi matin, la rencontre a été décalée à ce dimanche au lieu du 5 mai à cause de l’épidémie d’oreillons qui fait rage à Biarritz. Obligé de s’adapter, le staff a préféré extraire le positif de ce contexte particulier. « Nous avions deux options. Soit on se concentrait sur le négatif, notamment ce stage que nous n’avons pas pu faire et ces joueurs blessés qui ne seront pas remis dimanche, soit nous nous concentrions sur le positif à savoir que le groupe reste du coup dans le rythme de Lyon et que trois joueurs Espoirs, Torfs, Vartanov et Bourdeau, viennent pallier aux blessures de nos joueurs, explique l’entraîneur Ciel et Blanc. Nous avons laissé le négatif de côté ». Le programme a donc été adapté à une préparation d’une semaine au lieu de deux. « L’objectif de cette semaine, c’est de bosser les repères collectifs. Nous n’allons pas bouger le projet de jeu maintenant, les joueurs finissent juste de s’imprégner du projet mis en place » ajoute Florent Guichard.

 

 

 

 

« L’aventure appartient aux joueurs »

 

 

 

La magie de la phase finale réside notamment dans le fait de se retrouver face à une équipe totalement inconnue. Pas de vidéo, pas de donnée, pas d’information sur le Biarritz Olympique, un contexte qui implique de rester centré sur son collectif, son jeu. « Notre objectif premier est avant tout d’imposer notre jeu donc d’être sûr de notre projet de jeu, analyse l’ancien troisième-ligne. Effectivement, si nous pouvons nous appuyer sur quelques données sur l’adversaire, c’est toujours pas mal mais il ne faut pas en être dépendants. Nous partons dans l’inconnu face à des équipes qui n’étaient pas dans notre poule, les compteurs sont remis à zéro. Ils sont certainement dans la même situation donc que le meilleur gagne ! ». A part ça, rien ne change en termes de préparation. Comme à leur habitude, Xavier Pujos et Florent Guichard ont continué leur management participatif basé sur une grande communication sur le jeu et une certaine proximité avec les joueurs. « On aime ce groupe avec Xavier. On se le dit à chaque fin d’entraînement, on est heureux d’avoir cette équipe, nous aimons ces joueurs, il y a un vrai lien affectif et en même temps, il ne faut pas oublier que la phase finale, c’est une aventure qui leur appartient, confie Florent Guichard. Comme d’habitude, sur certaines séquences cette semaine, comme les touches, ce sont les joueurs qui ont mené les séquences. C’était notre fil conducteur sur l’année et nous l’avons maintenu encore plus cette semaine ».

 

 

 

« Les mecs mangent, boivent et dorment Biarritz »

 

 

 

Alors si la préparation a été réduite, rien n’a changé dans les têtes des joueurs et du staff, bien au contraire. « Les joueurs mangent, boivent et dorment Biarritz. Nous avons à faire à des mecs qui sont dedans à 2000 %, des garçons qui tournent comme des lions en cage, raconte l’entraîneur Ciel et Blanc. Maintenant, il ne faut pas se faire manger par l’enjeu, c’est un match de rugby et le fait que ce soit une rencontre à élimination directe implique déjà une pression donc nous n’allons pas nous en rajouter ». Pour que l’aventure soit belle, l’humilité a une nouvelle fois été le maître-mot de cette semaine d’entraînement pour les Reichel. « Notre discours a été de dire aux garçons de ne pas avoir de regrets, il faut qu’ils arrivent à croquer à pleine dent ce huitième et la meilleure des manières ça va être de jouer, de jouer et de jouer, ajoute Florent Guichard avant de conclure. J’ai évidemment envie de continuer l’aventure le plus loin possible tout simplement parce que je n’ai pas envie de lâcher ce groupe. Je ne veux pas que ça s’arrête dimanche, j’ai envie de construire de vrais souvenirs avec ce collectif car j’aime beaucoup ce groupe et les gens qui le composent ».

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 30 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois