actuImage.php

MdM vs RM 92 - Le Racing fait le plein de confiance

MdM vs RM 92 - Le Racing fait le plein de confiance

Publié le 13/04/2013

Le Racing Metro 92 a parfaitement négocié son déplacement du côté de Mont-de-Marsan lors de cette 24ème levée du championnat. Les Ciel et Blanc, au bénéfice de quatre essais inscrits, ramènent le bonus offensif dans les Hauts-de-Seine (34-9) et rejoignent le Castres Olympique sur la quatrième marche du Top 14. (Julien Poupart : Attitude Rugby).

 

On l'a dit et redit, la défaite du match aller face à Mont-de-Marsan avait fait mal dans les têtes franciliennes. Comme un boxeur, les Ciel et Blanc quittaient Du Manoir KO sans pouvoir expliquer ce qui venait de se passer dans l'enceinte de Colombes. Mais ce revers, aussi dur que logique, avait permis aux hommes de Gonzalo Quesada de se reprendre pour finalement enchaîner avec une série de dix victoires pour deux défaites lors des journées qui suivirent. En ce samedi 13 avril, voilà que les Ciel et Blanc retrouvaient leurs bourreaux avec cette volonté de continuer leur petit bonhomme de chemin si plaisant depuis quelques semaines malgré l'accroc toulousain. Mieux, les partenaires de Dimitri Szarzewski voulaient rendre bénéfique le résultat nul concédé par le Castres Olympique la veille face à l'Union Bordeaux Bègles. Mais en début de rencontre, les Racingmen voyaient leur mêlée, souvent dominatrice ces derniers temps, chahutée pour finalement se relever. Antoine Vignau-Tuquet n'en demandait alors pas tant. L'homme providentiel de la rencontre aller se faisait un bonheur d'ouvrir le score (3-0, 5ème).

 

Mais ce Racing a changé. Alors qu'en novembre il aurait pu douter, les Ciel et Blanc mettaient la main sur le ballon, se voulaient entreprenants sans finalement trouver la faille dans l'arrière garde montoise. Après l'égalisation de Jonathan Wisniewski (3-3, 6ème), les Franciliens imposaient de nombreux temps de jeu aux Montois. Masi Matadigo, déjà auteur d'un essai lors de la dernière sortie loin de Du Manoir, profitait d'un pick and go, trouvait la brèche et aplatissait entre les perches (10-3, 14'). Dominés en mêlée lors des premiers débats, les Racingmen reprenaient, petit à petit la main, ajoutant, tant que faire se peut, de longs temps de jeu. Les Montois, émoussés, craquaient après une percée de Benjamin Fall. Sébastien Descons libérait rapidement pour Virimi Vakatawa qui fêtait sa titularisation de la meilleure des façons. Un doublé fidjien qui permettait aux Racingmen de regagner les vestiaires avec un avantage de 14 unités.

 

 

Vakatawa pour le triplé

 

 

Le second acte débutait de la meilleure façon pour le Stade Montois. Vignau-Tuquet, encore lui, prenait l'intervalle. Après plusieurs passes, l'offensive des Landais échouait par un en-avant à seulement cinq mètres de l'en-but Ciel et Blanc. L'ouvreur montois réduisait malgré tout l'écart (9-20, 49'). La rencontre partait alors dans un faux rythme où les en-avants se faisaient la part belle. Après plusieurs offensives Franciliennes, les Montois se retrouvaient à treize, conséquence de deux cartons jaune consécutifs. Mais les Racingmen péchaient dans le dernier geste jusqu'à cette libération de Maxime Machenaud pour Juan Imhoff. Galindo trouvait Battut qui, à son tour, par une belle passe en cloche, permettait à Vakatawa d'inscrire son deuxième essai. Le Racing empochait le bonus tant espéré, son deuxième de la saison (9-27, 67'). Les Landais ne déméritaient par pour autant faisant jaillir la crainte de la perte du bonus lorsque le pack s'envoyait dans l'en-but francilien mais l'arbitre de la rencontre sifflait un en-avant Ciel et Blanc. Plus de peur que de mal, les hommes de Gonzalo Quesada se dégageaient par un coup de pied de Machenaud. Le huit de devant du Racing imposait sa force et récupérait par la suite le cuir. Et c'est Virimi Vakatawa, pour le triplé, bien servi par Wisniewski, qui permettait à ses partenaires de gérer la fin de rencontre.

 

Le Racing enterre définitivement le syndrome Mont-de-Marsan, une terre où ils n'avaient plus gagné depuis 56 ans. Plus que jamais en cet exercice 2012-2013, les Ciel et Blanc sont en quête du barrage. Grâce à cette victoire bonifiée, ils rejoignent au classement le Castres Olympique au quatrième rang et passent devant Montpellier, tombeur de Toulouse dans l'après-midi. Prochaine étape, dimanche prochain au Stade de France face au voisin parisien, avec, dans l'espoir de continuer sur la performance de ce samedi mais aussi d'engranger des points pour asseoir définitivement le billet pour les phases finales.

 

 

Retrouvez la feuille de match en cliquant ici.

 

Retrouvez le classement complet du Top 14 en cliquant ici.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois