En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

MHR vs RM 92 - Quesada : 'Pas de marge d'erreur'

MHR vs RM 92 - Quesada : 'Pas de marge d'erreur'

Publié le 08/03/2013

À l'heure du duel au stade Yves du Manoir de Montpellier (aujourd'hui, 20h50), Gonzalo Quesada fait un état des lieux du groupe avant la rencontre. L'adversaire du jour, l'organisation de la semaine et le bilan du match de Grenoble, l'entraîneur Ciel et Blanc fait dans le détail comme à son habitude.

 

 

Samedi dernier, après Grenoble, tu avais dit : «nous n'avons pas assez bien joué pour mériter ce point de bonus, il faut monter notre niveau d'un cran», cela passe par quoi ?

 

Pleins de choses. Je crois que l'on a eu une conquête assez solide malgré deux, trois mêlées où nous avons été pénalisés et quelques problèmes en touche. Nous avons énormément créé à partir de contre-attaques sur lesquelles on s'est donné les moyens d'avoir des occasions de marque. Pas mal d'aspects du jeu peuvent encore être améliorés notamment nos lancements de jeu qui ont souvent été avortés suite à des problèmes de transmission, de finition et des ballons perdus. Sur le plan défensif, notre organisation reste un point fort même s'il y a encore trop de plaquages manqués. Nous abordons trois matchs face à des équipes du Top six, si nous n'avons pas une conquête plus solide, si nous ne sommes pas plus réaliste sur les occasions que nous nous créons, ça va être compliqué. On est prévenus.

 

 

Gonzalo, dans cette dynamique de victoire, quelle est la problématique de ce déplacement à Montpellier ?

 

Sans aucune langue de bois, nous n'avons pas vraiment de marge d'erreur. Après Montpellier, nous recevons Perpignan puis Toulouse. Si l'USAP nous bat, ils repassent devant et Toulouse va venir au Stade de France avec un vrai besoin de points. Si nous perdons contre le MHR, nous pouvons vraiment nous mettre sous pression pour les réceptions de ces deux équipes. On profite du présent tout en gardant les pieds sur terre pour ne rien lâcher.

 

 

Quel genre d'adversaires sont les Montpelliérains ?

 

Des adversaires très compliqués pour le Racing. Montpellier, c'est une équipe qui ne nous réussit pas du tout, ils ont un jeu qui arrive vraiment à nous déstabiliser. À l'aller, nous avions le match en main mais nous nous étions un peu enflammé à mettre énormément de rythme et même si on a mené tout le match, nous prenons un essai casquette à la toute fin qui nous le fais perdre. Si nous arrivons à être au même niveau qu'à l'aller avec une certaine maîtrise que l'on a gagné sur ces derniers matchs, nous aurons une chance. Au delà du jeu, nous avons gagné en maturité et en maîtrise. Il y a une certaine confiance qui permet aux joueurs de garder une agressivité, une énergie dans le jeu tout en restant maître tout au long de la rencontre. J'espère que même à l'extérieur, contre une grosse équipe, l'on va réussir à rivaliser.

 

 

Ces semaines ne doivent pas être simples, comment fais-tu pour gérer ton groupe ?

 

Oui, c'est une gestion week-end par week-end qui demande beaucoup de réflexion. J'avoue que je veux tellement rentrer dans le détails, que finalement cela devient un peu trop chargé, je le reconnaîs (il sourit). Depuis quelques semaines, nous avons un peu réduit, on essaye de se focaliser sur des thèmes précis que l'on étale tout au long de la préparation même jusqu'à la veille ou le jour du match. Pour Montpellier, nous avons montré les grandes lignes de leur défense et de leur attaque qui vont justifier ce que nous allons faire stratégiquement. Mais globalement, tout a été allégé dans la semaine, vidéo, terrain, physique, musculation car nous sentons le groupe un peu fatigué par rapport au week-end dernier, en plus vendredi va arriver vite.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 16 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois