ESP - TPR vs RM 92 - Au bonheur de la maturité

ESP - TPR vs RM 92 - Au bonheur de la maturité

Publié le 08/04/2013

En déplacement à Tarbes pour le compte de la 17ème journée du championnat de France ce dimanche, les Ciel et Blanc ont remporté une victoire (24-16) qu'ils n'auraient sans doute pas eu la chance de fêter si cette rencontre s'était déroulée un peu plus tôt dans la saison. Les Espoirs du Racing progressent au rythme des victoires et font preuve, sorties après sorties, d'une maturité grandissante.

 

 

« C'était le déplacement traquenard. On le savait, nous nous y étions préparés ». Un décors champêtre, un environnement pesant mêlant un arbitrage pas toujours favorable et un public présent, les Ciel et Blanc ont rempli, malgré ce contexte, le contrat qu'ils s'étaient eux-mêmes donnés en partant du Plessis vers Tarbes. « C'était pénible, peste Adrien Buononato. Il y a cinq ballons portés qui avancent de vingt mètres, qui sont amenés au sol et où l'on obtient aucune pénalité ; nous arrivons trois fois sur la ligne d'en-but et trois fois le ballon est rendu à l'adversaire ; et puis il y cet en-avant repris devant par les Tarbais. La balle tombe dans les bras de J.B. Chauveau l'arbitre tend le bras pour dire qu'il y a avantage, une passe, interception, essai... Sans revenir à l'avantage... Ça commence à peser, les mecs s'agacent... Et malgré ça, nous sommes dominateurs et devant au score ».

 

On l'aura compris, les Franciliens ont bataillé et usé de toutes leurs forces pour faire face à un environnement des plus défavorables. Grâce à une mêlée dominatrice, point fort de l'adversaire du jour, et à un jeu au pied parfaitement accompli, les Espoirs ont obtenu un succès important. Car dans le même temps, Biarritz, futur adversaire du Racing le week-end prochain a perdu à Castres, permettant aux Tarnais de rester à hauteur dans la course à la qualification. « Nous étions venus pour prendre les quatre points, nous repartons avec, c'est parfait, se félicite le coach Espoirs. Dans un climat défavorable et hostile, les mecs sont restés concentrés sur l'objectif, sans jamais paniquer et cela confirme la maturité acquise tout au long de cette saison. Nous l'aurions perdu en début d'exercice. L'équipe a muri. Vraiment ».

 

 

« Les gars se sont mis dans la tronche qu'ils voulaient

faire quelque chose »

 

 

La satisfaction du devoir accompli, les Ciel et Blanc restent l'oeil rivé sur leur objectif. Alors que d'ordinaire, dix victoires assurent un billet pour la tant espérée phase finale, les Racingmen devront obtenir un onzième succès dans cette saison 2012-2013 pour espérer ne pas partir en vacances le 21 avril prochain, date de la dernière levée du championnat face à Bordeaux. « Les mecs sont biens, ils sont conscients que rien ne leur est donné, se régale le coach Espoirs. S'ils se qualifient, ce ne sera pas galvaudé. Les gars se sont mis dans la tronche qu'ils voulaient faire quelque chose ».

 

 

En début d'exercice, au sortir s'une saison délicate l'an passé, le staff Ciel et Blanc biberonnait un groupe en manque de confiance. Depuis, au rythme des victoires, le management a évolué. « Nous sentons que nous sommes arrivés au bout de se que l'on avait signé avec les mecs, apprécie Buononato. Ce qu'il se passera par la suite leur appartient. Évidemment, nous sommes là pour les encadrer, les accompagner mais petit à petit nous glissons de notre omniprésence vers l'autonomie du groupe. C'est riche. Du coup les relations sont différentes. Nous ne sommes plus dans la hiérarchie mais dans le partage. Et les mecs se l'approprient ». Et pour que la saison soit une réussite - complète ? - il reste deux rencontres pour obtenir une victoire qui mènerait le Racing en phase finale. Buononato l'assure :  « On va aller à Biarritz pour gagner ! ».

 

 

Retrouvez la feuille de match de la rencontre en cliquant ici.
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 septembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois