actuImage.php

EDR Plessis - Benjamins - Un air de famille

EDR Plessis - Benjamins - Un air de famille

Publié le 08/04/2013

En ce froid et gris samedi de printemps, il y avait du Ciel et Blanc partout sur les terrains à défaut d’en avoir au-dessus de nos têtes. En effet, notre équipe B se déplaçait à Cergy Pontoise pour affronter Cergy A et les cousins de Racing-Nanterre B. En même temps, l’équipe A recevait au Plessis le Racing-Colombes A et Rosny-sous-Bois. C’était une bonne occasion d’évaluer les progrès des trois écoles de rugby du club, en Benjamins comme en Poussins. (Crédit Photo : Frédérique Desjours)

 

 

Plateau de l’équipe 2

 

Nous avions envoyé quinze enfants sur les terres lointaines du Val d’Oise. Notre vaillante équipe a tout gagné (9-0 contre Racing Nanterre 2 et 5-1 contre Cergy-Pontoise).

 

Les enfants ont montré beaucoup d’envie et un bon esprit de combat. Il y a eu de beaux plaquages et de belles séquences de passes. Le plus important, nous avons enfin vu une bande de copains sur le terrain, des enfants qui prenaient plaisir à être ensemble sur le terrain, un groupe uni. Après on peut revenir, sur la faute de main d'untel, les en-avants de truc et bidule, les erreurs de placement de chose, les choix tactiques de duchmole qui n'étaient pas judicieux.


On s'en fout, à un tel niveau c'est stratosphérique, l'important a été cette ambiance et cet esprit d'équipe sur le terrain, l'encouragement entre eux quand ça allait mal, le soutien des uns envers les autres. On est enfin arrivé au jour où chacun sur le terrain était prêt à se sacrifier pour ses potes, pour son équipe, pour son maillot. Ils sont venus, ils ont joué, ils se sont fait plaisir, ils ont en plus gagné. Il faut maintenant que cet état d'esprit perdure entre eux, même dans des moments où ça se passe beaucoup moins bien.

 

Au final, un bel après-midi pour les enfants, en particulier ceux qui avaient été douchés dans tous les sens du terme à Bourges le week-end dernier et qui se devaient une revanche. Nous ne comptons pour le moment que des larges victoires dans cette deuxième phase de poules. Merci aux entraîneurs et aux dirigeants (et à Luca, blessé, d’être venu encourager ses camarades).

 

 

Plateau de l’équipe 1

 

 

Cette deuxième phase de poules nous fait rencontrer principalement de très bonnes équipes. Après le PUC, Clichy, Compiègne et Vincennes, nous affrontions cette fois-ci Rosny-sous-Bois et le Racing Colombes. Concernant Colombes, nous savions que nous attaquions un col hors catégorie. Le club est invaincu, a mis des roustes à tout le monde en Ile-de-France et vient de gagner le tournoi de Bourges en battant l’ASM en finale. De notre côté, malgré de très belles prestations en tournois CIFR, nous sortions d’un mauvais tournoi de Chalon. Si nos seize joueurs ne montraient pas de meilleures dispositions en retrouvant l’air du pays et leur terrain synthétique, l’après-midi risquait d’être long et pénible, en plus d’être glacial.

 

Racing contre Racing

 

Non ce n’est pas un remake de « Kramer contre Kramer » et l’ambiance restera amicale ! Pour tout dire, on craignait un peu le côté « lutte fratricide », à tort heureusement.

Coup d’envoi de Colombes, réception de Tristan, ruck propre, Sacha pour Louis qui trouve une belle touche : ça commence proprement et notre charnière préfère visiblement occuper le terrain. Mêlée pour nous dans leur camp, belle attaque, Tristan se fait prendre, notre soutien est en retard, nous perdons la balle dans le ruck, Colombes fait parler sa puissance (deux percussions) puis sa vitesse en ressortant vers l’aile. Louis plaque leur centre près de notre ligne mais nous reperdons le ruck, ça ressort vite vers l’autre aile. Aurélien arrête leur arrière à un mètre de la ligne mais celui-ci parvient à passer les bras pour leur ailier qui marque. 1-0 pour Colombes. Cette action est symptomatique de la différence de niveau entre les deux équipes. S’ensuivent plusieurs minutes où nos joueurs vont être aux abonnés absents dans le combat, en perdant les rucks, en se débarrassant du ballon au pied et en encaissant un essai casquette par manque de vigilance sur une touche près de notre ligne. 2-0 pour Colombes. Il n'y a pas photo.

Heureusement, la deuxième partie de la première mi-temps va être nettement plus équilibrée. Nos avants ont retrouvé de l’agressivité, les plaquages se font plus virulents, Colombes se déconcentre un peu, les rucks sont plus disputés. Colombes s’installe malgré tout plusieurs minutes dans notre camp, passe deux fois la ligne sans marquer grâce à l’abnégation de notre défense mais finit par trouver la faille à l’aile. 3-0, mais on joue nettement mieux et nous allons en être récompensés à la toute fin de la mi-temps. Suite à une mêlée, nous arrivons à enchaîner six temps de jeu au ras et au large pour qu’Hugo parvienne à décaler Louis qui marque en force. Très bel essai, 3-1 à la mi-temps.

 

Le discours des entraîneurs à la pause est clair : Colombes est une excellente équipe, la meilleure que nous ayons rencontrée cette année, qui allie puissance et vitesse. Face à eux, il nous faut beaucoup plus d’agressivité dans les rucks et d’efficacité dans les plaquages, comme nous avons su le faire en fin de mi-temps. Pour le reste, c’est le jour et la nuit par rapport à Chalon en termes d’engagement et de qualité de jeu. Continuons comme ça.

 

La deuxième mi-temps va d’ailleurs être dans la même veine que la fin de la 1ère mi-temps : une équipe de Colombes clairement meilleure et plus puissante, mais une équipe du Plessis qui tente crânement sa chance et qui offre plus qu’une simple opposition en montrant beaucoup de courage et d’envie, à tel point que ça commence à se chauffer un peu dans les rucks. Colombes peut néanmoins compter sur un très gros poussin qui en plus n’est pas maladroit et qui va leur planter deux essais à lui tout seul : le premier en arrachant un ballon dans un ruck près de notre ligne et le deuxième en résistant à deux plaquages avant d’ouvrir et décaler son ailier qui parvient à remettre son ballon pour son soutien intérieur avant d’être plaqué en touche. On regrette depuis le début de l’année de ne pas avoir gabarit un comme ça chez nous !

 

Car pour le reste, c’est jeu égal en cette mi-temps et nous aurons réussi à marquer un deuxième essai à une équipe qui n’en a pas encaissé beaucoup cette année. Suite à une mêlée, la combinaison annoncée permet de décaler Hugo pour un trois contre un où il choisit de prendre l’intérieur avant de retrouver Louis qui écarte et envoie Erwan pointer en coin. C’est mérité individuellement et collectivement. 5-2 pour Colombes, score final. Tout le monde se serre la main dans un bon esprit.

 

 

Rosny-sous- Bois

 

Notre autre adversaire a eu le malheur de venir le mauvais jour, en tombant dans une réunion de famille, et il a pris cher. Ce n’est pourtant pas une mauvaise équipe. Ils ont un Golgoth qui doit être pris par au moins deux joueurs pour l’arrêter, ainsi que quelques bons manieurs de ballons. Ils sont simplement tombés sur ce qui est sans doute la meilleure équipe de la région (Colombes) et sur une équipe du Racing Plessis qui avait très, très envie. A l’arrivée, ils n’ont tenu mentalement et physiquement qu’une mi-temps (la première contre nous).

 

On notera sur ce match : que les avants ont fait le boulot en dominant les rucks et en maîtrisant le Golgoth, que les demis se sont bien amusés et ont pu travailler leurs passes, et enfin que c’était jour de fête pour les trois-quarts ! Pour nous, cela fait notre plus gros score de l’année avec une victoire 12 essais à 0, quatre en première mi-temps et huit en deuxième (un essai pour Bocalito, Erwan, Hugo, Louis, Sacha, Théophile, Ryan, cinq essais pour Aurélien). Qu’on ne s’y méprenne pas, nous avons mis cette année des plus petits scores à des équipes qui étaient moins bonnes que Rosny, c’est donc une vraie belle victoire.

 

Conclusion :

 

En jouant face à Colombes, nous avons touché du doigt le rugby d’élite dans notre tranche d’âge et nous avons été tout sauf ridicules, même si la différence de niveau est claire. C’est avec des matchs comme celui-ci que l’on progresse. En tout cas, les enfants ont fait honneur à leur maillot et à leur toute nouvelle école de rugby, tant dans l’engagement mis que dans la qualité du jeu. Ce dernier point s’est d’ailleurs vérifié face à Rosny. Il faut impérativement continuer sur cette voie pour les tournois de fin d’année afin que la mésaventure du week-end dernier ne se reproduise pas. Si nous avions joué comme ça à Chalon, nous aurions gagné là-bas.

 

 

Jean-Christophe Bénistant et Jacques-Philippe Humbert

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 09/04/2013 par Fanfan
Bonjour ,vos vidéos Racing Colombes contre Racing Plessis sont très bien. Par contre gros bémol concernant les commentaires,comment peut on traiter un enfant de patatouf plusieurs fois sachant que cette vidéo est diffusée sur you tube et visible par tout un chacun. C est vraiment un manque de respect,et je pense que cela ne fait pas partie de l'esprit RUGBY. Cordialement.
Le 08/04/2013 par Webmaster
En effet, les Benjamins de Colombes sont invaincus cette saison. Nous allons corriger cette petite erreur. Merci de nous l'avoir souligné. Cordialement
Le 08/04/2013 par LC
Une petite erreur s'est glissée dans votre article. L'équipe A des benjamins du RCF Colombes n'a perdu aucun match depuis le début de saison. D'ailleurs, elle n'a jamais rencontré l'USAP. Lors du tournoi de Perpignan, les 2 équipes ne s'étaient pas affrontées (l'USAP avait gagné le tournoi devant le RCF à la différence de points. Il n'y avait pas de finale ...)

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois