actuImage.php

EDR Plessis - Benjamins A - Qu’on me donne l’envie…

EDR Plessis - Benjamins A - Qu’on me donne l’envie…

Publié le 03/04/2013

Samedi 30 mars, 12h30, Le Plessis-Robinson. Les deux cars qui emmènent les cinq équipes de l’école de rugby du Racing-Plessis au challenge Brailly à Chalon-sur-Saône s’ébranlent. Parmi eux, seize benjamins tout heureux de se retrouver et de passer une bonne partie de ce week-end pascal ensemble. Ils ne le savent pas encore, mais ce tournoi va être l’occasion pour eux de découvrir ou redécouvrir certaines vérités propres au jeu de rugby. (Crédit Photo : François Bouchara)

 

Déjà, le rugby se joue essentiellement sur herbe, c’est-à-dire en cette saison, dans la boue.

 

Jouer avec le maillot Ciel et Blanc est un honneur qui comporte quelques désagréments, comme le fait de sur-motiver l’adversaire.

 

L’équipe qui gagne est généralement celle qui a le jeu le plus collectif.

 

Quand on joue des matches très courts (5’30’’), l’envie et la rigueur comptent plus que le talent.

 

Après un voyage sans encombres mais avec encombrements, les cars arrivent à Chalon et les enfants sont répartis dans leurs familles d’accueil. Le lendemain matin, nous les récupérons à 8h30 au stade, pour ce que nous en savons, tout s’est bien passé et leur comportement a été salué par leurs hôtes. Il y a beaucoup, beaucoup de monde à ce gros tournoi, rien que dans notre catégorie, on compte 29 équipes ! Tous les grands clubs de Bourgogne sont là (Dijon, Le Creusot, Beaune, Nevers, Mâcon, Chalon…), c’est du sérieux. Conséquence d'un grand nombre d’équipes, nous allons jouer des matchs de 5’30’’ seulement ! Inutile de dire qu’il ne faut pas se rater. L’équipe qui encaisse un essai est quasiment sûre de perdre. Par ailleurs, le règlement donne quatre points pour une victoire et seulement un pour un match nul : il est donc primordial de gagner ses matchs.

 

Il fait beau mais très froid, le terrain est un bourbier. Nous jouons le matin dans la poule de Roanne, Cluny, Nuits-St-Georges et Le Creusot.

 

Racing – Le Creusot  0 - 0

 

Une affiche à l’ancienne… Pas grand-chose à dire de ce match à part que c’est un gros bordel. Les joueurs ne sont pas bien réveillés. Le Creusot nous culbute dans les rucks où ça plonge allègrement mais nous défendons bien. Score nul et vierge logique à l’arrivée qui n’arrange personne compte tenu de la mécanique des scores. Grosse frustration côté Racing.

 

Racing – Nuits Saints Georges 0 - 1

 

C’est une bonne équipe, que certains d’entre nous connaissent, avec un bon esprit. Le match monte en intensité et est équilibré, malgré encore des défaillances de notre part dans les rucks. Suite à une attaque avec arrière intercalé, notre ailier est pris, Nuits récupère tout de suite le ballon et tape judicieusement dans l’angle opposé, où il n’y a plus de couverture, pour leur ailier qui marque. Nos efforts pour égaliser dans la minute qui reste n’aboutiront à rien. Défaite 1-0. Pour l’anecdote, c’est la première depuis le tournoi de Massy à la Toussaint. Il semblerait que les tournois d’un jour ne nous réussissent pas...

 

Racing – Roanne 1 - 0

 

Ils sont costauds, mais rien d’insurmontable. De toute façon, il n’y a plus le choix, si nous voulons sortir dans le haut de la poule, il faut gagner. Nos joueurs se sont réveillés et mettent enfin plus d’intensité, notamment en défense. Suite à une grosse pression défensive, Louis récupère le ballon, s’enfonce en force et décale Erwan qui marque. 1-0 score final. Ouf !

 

Racing – Cluny 3 - 0

 

A priori c’est l’équipe la plus faible de la poule, à nous de faire le boulot. Nous serons vite rassurés. Les joueurs se sont accoutumés au terrain et à l’arbitrage et vont faire ce qu’il faut. Hugo s’enfonce dans la défense adverse, trouve Valentin au relais qui sert Louis pour marquer. 1-0. On continue pour le plus bel essai du jour. Derrière une mêlée près de notre en-but, la combinaison annoncée envoie Hugo péter. Les avants déblaient, ça rebondit vite de l’autre côté par Noé puis Valentin jusqu’à Aurélien qui déborde sur trente mètres et va marquer en coin. 2-0. Notre équipe est lancée et retrouve son jeu de mouvement. Suite à un ruck, Hugo fixe et donne à Aurélien qui va marquer dans l’autre coin. 3-0. Score final. Pas mal du tout en cinq minutes.

 

 

Ces deux victoires nous permettent de finir deuxième de poule et de jouer dans les poules hautes l’après-midi. Nous pouvons donc encore gagner le tournoi. Pause-repas sous la tente puis une heure de détente au soleil dans les tribunes et sur le terrain. Nous reprenons à 14h. Les douze meilleures équipes de la matinée sont réparties en deux poules de six. Les deux meilleurs parmi les douze joueront la finale. Nous sommes dans la poule de Nuits-saints-Georges, Montrevel, Pont-de-Veyle, Oyonnax et Montpellier.

 

Racing - Nuits 0 - 0

 

Nous retrouvons ceux qui nous ont battu le matin. Nous jouons nettement mieux, avec notamment beaucoup plus d’intensité dans les rucks. Grosse pression défensive, Louis contre un coup de pied, récupère le ballon et est repris à un mètre de la ligne. Mêlée pour nous, Louis prend le trou est plaqué juste avant la ligne, Hugo récupère et marque ! Non, l’arbitre siffle un en-avant contestable. Malgré une domination constante de notre part, le score en restera donc à 0-0. Après le match, l’arbitre reconnaît son erreur mais ce sont tout de même trois points qui s’échappent.

 

Racing - Montrevel 0 - 0

 

C’est une grosse équipe, athlétique et qui joue bien, certainement la meilleure que nous ayons rencontré. Nous allons voir un beau match avec une grosse défense et beaucoup d’engagement. Nos avants qui étaient en dedans le matin sont maintenant aux manettes et ça change beaucoup de choses. Score nul et vierge logique à l’arrivée. Pas grave, on peut encore se qualifier si on monte en puissance comme ce matin.

 

Racing – Pont-de-Veyle 0 - 1

 

C’est une équipe sérieuse mais rien d’irrésistible. Ils ont simplement un joueur au physique d’adolescent qui leur fait tout le boulot et qu’il faut surveiller comme le lait sur le feu. Pour nous il n’y a pas le choix, il faut gagner. Malheureusement, si nos avants vont faire le boulot, contrairement à ce matin, ce sont nos arrières qui ont éteint la lumière et qui sur ce match et celui d’après vont se trouer par maladresse et excès d’individualisme. En attendant, nos gros font le boulot et envoient Tom aplatir…juste avant la ligne ! Il faut dire qu’avec les lignes d’en-but mal tracées, nous aurons au cours de cette journée aplati trop court à quatre reprises. En attendant, Pont-de-Veyle a son premier ballon d’attaque et la passe à son Golgoth à l’aile qui profite de notre seule grosse erreur de défense de la journée, avec trois plaquages manqués successifs de Louis, Tristan et Stan. Défaite 1-0 au final dans un match qu’on aurait vraiment dû gagner. Cette fois, c’est foutu pour la qualification.

 

Racing – Oyonnax 0 - 1

 

Oyonnax, c’est gros et sérieux. Notre équipe a pris un coup sur le carafon et va vraiment mal jouer cet avant-dernier match. Cela commence par un en-avant à la réception du coup d’envoi, Oyonnax récupère et marque un essai à zéro passe. Même si nous dominons la partie, cette domination reste stérile pour les raisons exposées ci-dessus et le score en reste-là. À oublier. Arthur est au fond du seau.

 

Racing - Montpellier 4 - 0

 

Il reste ce match pour l’honneur. C’est l’équipe deux de Montpellier, ils ont un très beau jeu mais manquent de puissance et de vitesse. Nos joueurs vont en profiter pour terminer sur une bonne note en marquant 4 essais en 5 minutes ! Sacha marque en premier en partant seul au ras de sa mêlée, Louis inscrit le deuxième en suivant un coup de pied judicieux, Hugo plante le troisième en débordement suite à deux temps de jeu et Théophile aplatit le dernier au soutien d’Hugo suite à une belle relance de Stan. Comme face à Cluny, nous avons retrouvé notre jeu fait de mouvement et de soutien.

 

Conclusion

 

A l’arrivée, nous finissons neuvième sur 29 équipes. Rien de déshonorant dans l’absolu, mais beaucoup de frustration malgré tout car nous avions les moyens de faire nettement mieux voir de gagner le tournoi. Nous n’avons retrouvé que par intermittence l’équipe qui a battu le PUC et tenu Compiègne en échec. Par rapport aux plateaux, les tournois d’une journée comportent une part d’aléa significative car les matches sont très courts, il est donc primordial d’être agressif, rigoureux et constant dans la performance tout au long de la journée. Il est quand même dommage de faire autant de défaites que de victoires en encaissant trois essais et en en marquant huit !

 

Nous retiendrons pour finir le plaisir des enfants d’être ensemble et le bonheur de passer un dimanche sur le pré, c’est là l’essentiel. On savourera également la victoire du club au classement général, grâce au très bon comportement des U7, U9 et U11 : bravo à eux !

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 21/04/2013 par SQUALE DU RACING
Un grand merci à Fabien pour sa qualité de caméraman et à François notre photographe
Le 03/04/2013 par Les bouilles
Toutes les vidéos du tournoi sur la les bouilles : http://www.youtube.com/user/lesbouilles. chaîne de l'EDR du Racing-Plessis

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 décembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois